English Version
gothique et romantique

Un matin

Publié le 16 Déc 2020

Mon sang s’écoule noir sur les feuilles de la pénombre

Et trace les lettres d’un nom, le tien, ô toi mon ombre

Quand dans l’aube je vais sur les terres blanches piétiner

Les fleurs mortes d’un sanctuaire oublié et à jamais effacé

Un matin, une nuit, maintenant entre tes mains

Je goûte l’interdit de nos substances vénéneuses

J’aime la pâleur de nos visages, celle de nos peurs

Et toutes ces nuits quand je dors et que tu vagabondes

Sur les eaux d’un lac alors que fusionnent nos ondes

Frileuses, parties hagardes hanter cette forêt ténébreuse

Où, sur une forge, leurs âmes martèlent le sel de nos fureurs

Alors que nos mondes se bousculent et s’entrechoquent

J’aime que tes ailes caressent mes rêves intemporels

A jamais morcelés par les fragments de multiples chocs

Et que s’agglomèrent les chaos de nos vertiges

Derrière la muraille de pierres de nos impudeurs

J’aime leurs cavaliers, leurs chevaliers, leurs voltiges

Riant, s’emballant, cavalant sur le fuseau de nos terreurs

Dis-moi que leurs violences ne sont que déraisonnables

J’ai besoin de cette certitude pour rester encore affable

Quand dans l’aube je vais sur les terres blanches piétiner

Les fleurs mortes d’un sanctuaire oublié et à jamais effacé

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.