English Version
gothique et romantique

Blog

Avec passion

Publié le 14 Sep 2021 | Aucun commentaire

Avec passion dans des limbes extatiques

Brisant les suffisances passives et uniques

Fréquentant des états erratiques, tendrement

Dans l’ignorance d’un dieu jouant du violon

Quand les matins frileux se lèvent paresseusement

Je crie à l’inutile, à la cacophonie sans omission

Pour entendre plus fort que le silence ce bruit

D’un être vivant dans cette tombe immatérielle qui

S’étend enserrant le cou de ces vertiges ordinaires

Ce quotidien aux toits qui fuient presque vulgaires

J’ai sur eux le regard amer d’un fleuve sans eau

Fait d’un mépris qui me glorifie et me grandit trop

Force crispée gonflant mes veines comme un ballon

Sur des péninsules je m’envole dans cette addiction

Posant sur les plaines et les blés un regard apaisé

J’entends le sommeil des jours illustres argumentés

Quand s’extraie du poème noir la liqueur savoureuse

Offrant à mon âme sa bienveillance vertueuse

Lire la suite

Tortueux

Publié le 7 Sep 2021 | Aucun commentaire

Je pénétrais dans un corridor enturbanné

Un absolu ébahi d’un temps empoussiéré

Comme sont nos rêves extirpés du passé

Assis sur des canapés flétris et bleutés

Assoupis en cercle à force d’être étirés

Entre le réel et ce possessif actualisé

De ces journées multiples et répétées

Par les cris de chauve-souris effarouchées

Qui goûtent le sang plutôt que le blé aviné

Semblables sont leurs corps velus et rasés

Je leur dis postérité, elles répondent être aimées

Je pénétrais dans un corridor enflammé

Au goût de miel liquoreux sur du maïs séché

Quand affranchies mes torpeurs se sont décimées

Dans un château tortueux, fragile et désespéré

J’ai cru en ses expériences inexpressives et frelatées

Par fainéantise, par complaisance ou par anxiété ?

Il était trop tard pour s’apitoyer ou pour apprivoiser

Les flamboyances d’une aurore sur des murs violets

Transfigurés sous le pinceau d’un peintre oublié

L’ancre de mes ors s’est alors posée dans un marais

Tout être n’est qu’une approximation exaspérée

Lire la suite

Les enfances passagères

Publié le 29 Août 2021 | Aucun commentaire

J’allais entre des rocs déchirés

Croyant à l’exception de l’inutile

Là où les larmes s’en vont pleurer

Coulant incertaines et malhabiles

Sur nos corps et leur mélodie

Sur ce derme satiné et rougi

Qu’on appelle du fond de l’abîme

Quand la peur, la crainte riment

Avec des éveils enchevêtrés

Où l’irréel se terre absout et prostré

Je sais que je ne suis plus sourd

Aux cris, aux chuchotements pour

Des annonces vertueuses et antiques

Quand s’éveillera l’aurore historique

Lorsque tes yeux bleus me brûleront

Et que tes mots seront à l’unisson

Roulera le vent torride et maudit
Sur l’herbe jaunie de ma mélancolie

Balayant l’instant d’un vent impétueux

Je te dirai alors le moment victorieux

Qui sera ce peuple triste et fécond

Hurlant sa piété du haut d’un balcon

Il est en moi ; il est en toi

Transporte notre foi, écrit nos lois

Dans l’absolu de nos enfances passagères

Inhospitalières sur ces neiges familières

D’un peuple transi aux visions crépusculaires

Lire la suite

Éloignement

Publié le 20 Août 2021 | Aucun commentaire

Mélancolie en sous-sol dans une caverne

Faîte de pages poétiques comme un symbole

De ces yeux nostalgiques habillés de cernes

Tutoyant les extrêmes qui s’évadent, caracolent

Sur des cimes enneigées où s’ébattent des aigles

Aux serres empoignant nos tristesses passagères

Sombres, presque amnésiques de toutes règles

Elles sont intimes, décuplées dans la postérité

De s’habiller d’un velours usagé qui protégeait

Ce reste d’humanité s’endormant pesamment

J’ai l’impression de m’en éloigner furtivement

Dans l’aube blanche d’un matin éparpillé

Sur l’oreiller d’un passé qui me dupait

Lire la suite

Sans lendemain

Publié le 15 Août 2021 | Aucun commentaire

Tu as en toi cette folie faîte de noirs et de blancs

Quand tu t’abandonnes aux absolus s’embrasant

Ce bien présent entre tes mains ; ce bien sans lendemain

Sur l’échiquier de tes transhumances s’enfuyant dans le vent

Quand l’inutile s’affiche parmi des ciels rougeoyants

Provoquant l’endormissement de tes vertiges s’embrasant

Tu as ce lien entre tes mains ; un lien sans lendemain

Dans l’érosion inaboutie de montagnes parées de blanc

Où randonnent les spectres de fugaces étourdissements

Clonant à profusion des tendresses profanées s’en allant

Sur l’air entêtant d’une ritournelle, ses frémissements

Ses atermoiements dans le tressaillement bouillonnant

En fécondant ce rien entre tes mains, ce rien sans lendemain

Lire la suite

L’aube d’un soir

Publié le 7 Août 2021 | Aucun commentaire

Tu es le virtuose des maux de mes nuits

Tu galopes sur ces terres vierges et nues

Parmi le vent de mes détresses absolues

J’ai la faiblesse de les aimer ainsi transies

Courant à perdre haleine dans le crépuscules

De ces terres incultes où nichent les particules

Extrêmes de nos irascibilités, de nos infirmités

Je répudie ce rappel intemporel, frelaté et abîmé

Comme l’expression du terme de notre passion

Un enterrement pale, triste et sans concession

Il en fut ainsi de nos querelles, de notre histoire

J’appelle ces instants véniels l’aube d’un soir

Lire la suite

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.