English Version
gothique et romantique

Errance sur le dos d’un requiem

Publié le 3 Juin 2022

Je me souviens aussi des volcans aux souffles asphyxiés

Tous crachaient aiguisés la courbe de l’arc-en-ciel frigorifié

Dans un ciel aux mesures rythmées chargées d’impuretés

Elles étaient le requiem d’un temps irrévérencieux, inanimé

Celui aux rectangles aigus, aux pointes vives et acérées

Ce jour fut l’aurore ténébreuse de nos inimitiés enflammées

Comme un matin calme au cœur de l’œil du cyclone tourmenté

Je doute que l’expressif et l’exclusif soient de la sentimentalité

Ils furent le début d’une territorialité, d’un effritement assimilé

Le souffle d’un tremblement sur les feuilles du jardin assoiffé

Où j’ai vu apparaître la sécheresse puis l’abandon inapproprié

Mes mains ont saisi le sable, l’aride puis le vide sans pleurer

Alors que dans l’immensité le requiem éclatait

Venant trancher le derme de futilités sans rien concéder au passé

Le giboyeux, aux forêts d’Éden, leurs bois d’ébène parfumés

Là où le cerf prend son élan avant de s’en aller parader

J’aime l’éblouissant, l’alarmant et aussi l’idée d’intimité

Le silence des cimetières et des pierres dans une carrière éclatée

Ces murs prochains de nos cathédrales au froid aimant transpercer

Le cœur d’un pénitent emprunté ou d’un voyeur inexpérimenté

Où sont les registres d’un état d’abandon lié à la conformité ?

J’en recherche l’aboutissement, m’endormant tétanisé

Sur le chemin empierré où j’irai demain traîner et graver

L’épitaphe endiablé d’une errance imaginée et partagée

Pour échapper à l’immensité, au requiem, à ses notes éclatées

Là s’arrête l’exposé extasié de ces pas perdus sur un sentier

J’en ai aimé le cri, l’odeur, parfois le ressentiment catastrophé

Nous fumes riverains, voisins, inhumains, n’ayant juste été

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.