English Version
gothique et romantique

Notre mélancolie amputée

Publié le 16 Juin 2015

romantisch, gothique, romantique, gotisch, rêve, fantastique, fantastisch, sombre, dunkel, traum, romántico, gótico, soñado, oscuro, fantástico, romantico, gotico, sognato, scuro, fantastico, porte, eau, pierres, , eau, see, mer, cimetière, croix, poème d’amour, lettre d’amour, roman gothique, poème romantique, lettre romantique, poème gothique, gothique et romantique, larme, église gothique, mélancolique, mélancolie, nuit, night, dark, sombre, memories, souvenirs, melancoly, soulages, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Soulages, noir, baudelaire, verlaine, rimbaud, friedrich, Friedrich, Nietsche, nietsche, noir, black, Maupassant, Mary Shelley, Lewis, Irving, Frankenstein, vampire, vampyre, château, castle, Mozart, mozart

Dans le miroir je cherche notre reflet. Désespérément. Quelque chose, un rien, pour ne pas oublier. Brutalement. Les choses, le temps passé. Absolument. Quand nous avions le plaisir de nous regarder. Amoureusement. Un sourire, une moue, pour se taquiner. Langoureusement. Les caprices de nos vies à s’apprivoiser. Jouant. Entre nos ombres assumées. Parfaitement. On aimait se cacher. Malicieusement. A côté du miroir faussant son reflet. Fatalement. Pour refuser, conjurer l’idée. Arrivant. Qu’un jour tout pourrait s’arrêter. Irrémédiablement. On se faisait peur pour mieux se retrouver. Tendrement. L’un à l’autre collés. Imparablement. Ne faisant qu’un dans le reflet. Convulsivement. Nos couleurs celles de l’été. Chaudement. On parlait, on rêvait. Passionnément. De tout, de rien, sans s’inquiéter. Tranquillement. Le monde nous appartenait. Doucement. J’aimais t’observer. Détaillant. Les courbes de ton visage émerveillé. Irradiant. L’image, le reflet. Envoutant. De toi, de moi enlacés. Se tenant. Courbés contre le poids des années. S’enfuyant. Nos pieds sur le bûcher. Brûlant. Nos secondes, nos heures, nos années. Imparablement. Sans parvenir à retarder. L’instant. Venu nous séparer, nous écarteler. Furieusement. Dans le miroir je cherche le reflet. S’endormant. De notre mélancolie amputée. Coupant. Le lien qui nous unissait. Totalement. Il ne reste que des souvenirs morcelés. S’éparpillant. Dans le brouillard du reflet. Enfermant. Nos rêves recroquevillés. Envoutant. Mon esprit dans un appel désespéré. T