English Version
gothique et romantique

L’appel

Publié le 3 Déc 2020

J’ai l’impertinence de croire aux vagues sombres d’un soir

Placées artificiellement en courbes majestueuses et provocantes

Pour me rappeler la prospérité de nos confusions impatientes

Goguenardes lorsqu’elles se prélassent nues devant un miroir

Désespérées d’avoir oublié de hurler face au vent leurs infidélités

J’entends aussi le souffle de leur manque, cet essoufflement accéléré

Parcouru de mille feux tendus sur le dos d’un arc en ciel

Dansant sur un pont entre nos attentes permanentes et virtuelles

Placé là comme si nous étions des compagnons d’une autre rive

Je te regarde et j’entends les cris de nos manques qui avivent

Ce doute de comprendre que le mot heureux s’égare dans un monde en feu

Au travers de nuages liquoreux où s’ébattent des myriades d’étoiles bleues

Ne pleure pas quand les escarcelles de leurs échardes écorchent ton âme

Admire la résilience du vent, cet auteur inconnu pour ses mélodrames

Fuyants et agiles entre les phalanges de mains jointes et contraintes

Lorsque nos silhouettes ne sont plus que le son d’une longue plainte

Et que nous divaguons inanimés sur la plaine d’un désert impassible

Brûle en nous l’ardent désir d’un affrontement étrange et irrésistible

Sur le derme du passé de nos mélancolies soyeuses et ténébreuses

On s’éprouve, on s’abîme devant l’abîme de ces tendresses poussiéreuses

On joue avec les pièces de ce puzzle décomposé afin d’en extraire le sel

Ce caractère d’un avenir fécond que l’on espère et que l’on appelle

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.