English Version
gothique et romantique

Je t’aime, je te hais

Publié le 13 Fév 2013

romantisch, gothique, romantique, gotisch, rêve, fantastique, fantastisch, sombre, dunkel, traum, romántico, gótico, soñado, oscuro, fantástico, romantico, gotico, sognato, scuro, fantastico, porte, eau, pierres, , eau, see, mer, cimetière, croix, , rail, train, amour, liebe, forêt, forest, wald, lac, wasser, aqua, poème d’amour, lettre d’amour, roman gothique, poème romantique, lettre romantique, poème gothique, gothique et romantique, larme, église gothique, rivière, champs, anges, ange, mort, soleil, fin du monde, vagues, neige, hiver, été, lac, rue, poème, roman, église, chapelle, triste, tristesse, mélancolique, cathédrale, Romantic, gothic, dream, fantastic, fantasy, dark, gate, door, magic, water, stones sea, cemetery, cross, love, lake, poem love, love letter, gothic novel, romantic poem, rom gothic poem, gothic novel, gothic and romantic, romantic letter, tear, gothic church, river, fields, angels, death, sun, end of the world, waves, snow, , summer, winter, lake, street, poem, poetry, romanticism, sad, sadness, melancholic, cathedral, rose, girl , girls, femmes, femme, fille, gothic girl, femme gothique,

Je t’aime. Je te hais. Je t’aime.  Je te déteste. Jamais mesuré. Passionné, je le devrais. Révolté, je le pourrais. Où nous mener ? Construire, détruire. Faire de notre amour un champ de fleurs,  un tas de ruines. S’aimer à tout exagérer. S’aimer à tout ravager. Courir, fuir. Mieux se retrouver. Pire, s’éloigner. Si souvent répété. Pour ne jamais se quitter. Nos diables ont la force de nos éclats. Ils ont toujours survécu à nos fracas. Qui ne sont que des tempêtes. Faîtes de fortes vagues ne nous mettant pas à la fête. De violents coups de têtes. Qui ne font pas mal, tout juste crier. On a appris à en jouer. Nos diables s’y sont usés les griffes. Nos cœurs ne saignent plus comme les premières fois. Notre amour se rebiffe. Il lutte, impose sa foi. On a besoin l’un de l’autre plus qu’avant. Autrement. Avec moins d’éclats, moins de fracas. Le temps a mis son grain de sel. Imperceptiblement, fugacement, terriblement jusqu’au ciel. Je t’aime. Je te hais. Je t’aime.  Je te déteste. Ce ne sont que des mots. Des passions, des révoltes, pour nous mener. Tout là-haut. Jusqu’à cette idée que nous ne voulons ni ruines, ni ravages. Ce serait dommage. Nos années s’enfuient. Sans temps à perdre dans des cris. Nous n’en avons plus l’âge.

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.