English Version
gothique et romantique

Quarantaine. Jour 8. Longueur

Publié le 24 Mar 2020

Je viens te retrouver. Tu seras au bout de ce long couloir. Cet espoir porte mes pas dans cet océan d’angoisses qui me submergent. Je frôle ces épieux qui éperonnent mes frayeurs. Je touche leurs têtes sanguinolentes. Elles sont rieuses et mielleuses. Elles comptent l’histoire de mes répugnances.

Infamantes, elles sont les plaies qui m’ont accompagné en bordure des chemins et des allées où je suis allé me perdre. Ces terres de désolation, de mauvaises rencontres, les festins giboyeux de commères malsaines. J’en ai si souvent vues se reproduire à la chaîne. Elles m’ont usé. Elles ont scellé la tombe de tant de fatalités. Tu étais présente pour m’aider à me relever. Je faisais appel à toi pour remonter la pente. Tu es la seule à ne m’avoir jamais trahi. Maintenant, je peux te le dire dans nos souvenirs évanouis. Avant, j’avais de la pudeur ou peut-être plus de la retenue. J’étais ébloui, oui c’est que je pensais. J’ose enfin l’affirmer. Face à ce vide qui m’étreignait, tu étais ma seule issue. Un fanal au bout d’une perche comme maintenant dans ce couloir où trébuchent mes pas.

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.