English Version
gothique et romantique

Obstinément

Publié le 23 Nov 2023

Obstinément, je reviens vers ce matin

Ténébreux s’ébattant entre deux allusions

A ces exceptions effrayantes et sans fin

Lorsque le ciel bleu s’embrase d’alluvions

Et c’est ainsi que oui notre temps s’enfuit

Dans les dernières volutes souples d’une nuit

Prends la main de ce train

Et love toi en lui jusqu’à demain

Obstinément, je crois à cette croix inanimée

Tentaculaire en pliant au vent désespéré

Elle est le totem abrasif de ces réflexions

Vertueuses assoiffées de lutte et d’inaction

Je regarde nos âmes réunies pour abolir

L’instant sur cette croix, le tailler, le polir

Prends la main de ce train

Et love toi en lui jusqu’à demain

Obstinément,où sont les mots usés d’hier ?

Ces cercueils d’idées hantant nos cimetières

Qui s’évadent entre les herbes et les pierres

J’ai le derme qui frissonne, qui s’abandonne

Dans le symbole d’un tabou qui cartonne

A petits pas si proche du trépas qui sonne

Prends la main de ce train

Et love toi en lui jusqu’à demain

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *