English Version
gothique et romantique

Quarantaine. Jour 38. Imaginaire

Publié le 23 Avr 2020

Je ne t’ai pas creusé de tombe. Toi, ma muse imaginaire. Tu l’aurais refusé de toute manière. Tu disais vouloir partir et être oubliée. Ne pas devenir posthume et objet de culte. Tu savais que j’aurais souffert d’être présent à tes obsèques, de devoir pleurer et m’apitoyer. Tu ajoutais que mon cœur saurait conserver quelques éclats de lueur. Tu invoquais notre passé comme ce temps de félicité à devoir conserver. Tu seras heureuse de savoir que je l’ai embaumé. Avec ma peine, mes remords dans du papier glacé. Souviens-toi de nos vols sur les étendues gelées, les montagnes blanches et givrées. Nous allions si loin vers des univers sans fin. Dans le froid, le silence revêtus de la douleur blanche de l’ennui.

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.