English Version
gothique et romantique

Nos secrets

Publié le 21 Jan 2013

DSC_0062

La brume s’est levée ce matin, venant recouvrir le lac où nous avons noyé nos secrets, nos souffrances passées. Nous les pensions coulées à jamais. Mais, ce matin en venant marcher le long des rives sombres, j’ai vu remonter à la surface ce que nous avions tout fait pour oublier. Une main recouverte d’algues, un visage blanc, des cheveux collés dessus. Une bouche déformée. Un cri ne pouvant en sortir. Nos démons sont apparus, revenus du plus profond de notre histoire, brisant cette mémoire lisse que nous nous sommes employés à fabriquer. Pour nous protéger. Pour croire que nous existons. Pour espérer que les siècles n’auront pas de prise sur nous. Entre les arbres du parc où nous avons grandi, où nous avons si souvent joué. En ce lieu où nous avons appris à nous aimer, à grandir, à avoir peur de nous perdre. Sur ce lac où il y a eu l’accident. Une chute de la barque, l’eau qui entre dans ma bouche, m’étouffe. Mes bras qui battent pour résister. Mon corps qui s’enfonce. La lumière de la vie qui s’éteint. Une dernière fois ton visage regardé. Dessus, tant de peur, de détresse. Ce n’est pas cette image que j’aurais voulu emporter. Tu étais traumatisée, terrifiée. Moi, tout autant. Puis, il y a eu le calme, le silence, ce matelas de vase où je me suis reposé. Plus tard, beaucoup plus tard, je me suis relevé de ce corps qui m’avait abandonné. Je suis parti à ta recherche. Je ne t’ai retrouvée que le soir où ton corps, usé, a accepté de te laisser partir pour te précipiter dans mes bras. Depuis, nous nous promenons dans ce parc comme des fantômes courant après nos vies ratées. On a tout fait pour oublier ce jour funeste où je me suis noyé. Mais ce matin, la brume l’a réveillé pour me torturer, nous faire souffrir, nous rappeler que nous devons nous protéger, nous aimer. Alors, comme un fou, je cours vers toi, pour me jeter dans tes bras. Fermer les yeux, croire que jamais rien n’est arrivé. Tricher, falsifier notre réalité. Depuis des siècles, je sais que nous vivons dans ce monde où jamais nous ne parviendrons à noyer nos secrets, nos souffrances passées.

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.