English Version
gothique et romantique

Bienvenue

Nos terres arides

Publié le 6 nov 2017 | Aucun commentaire

romantisch, gothique, romantique, gotisch, rêve, fantastique, fantastisch, sombre, dunkel, traum, romántico, gótico, soñado, oscuro, fantástico, romantico, gotico, sognato, scuro, fantastico, porte, eau, pierres, , eau, see, mer, cimetière, croix, poème d’amour, lettre d’amour, roman gothique, poème romantique, lettre romantique, poème gothique, gothique et romantique, larme, église gothique, mélancolique, mélancolie, nuit, night, dark, sombre, memories, souvenirs, melancoly, soulages, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Soulages, noir, baudelaire, verlaine, rimbaud, friedrich, Friedrich, Nietsche, nietsche, noir, black, Maupassant, Mary Shelley, Lewis, Irving, Frankenstein, vampire, vampyre, château, castle, Mozart, mozart, diable, diabolique, Victor Hugo, fantôme, Fantôme, fantome, fantômes, Mont-Saint-Michel, mont saint michel, tombe, grave, doll, poupée, cathédrale, vitraux, vitrail, plage, seaside, beach, Verlaine, Appolinaire, Rimbaud

Toi qui erre dans la pénombre. Teinte ton âme sombre. Des couleurs sépia de l’automne. Alors que sonnent des cloches atones. Dans l’écho d’un futur chaos. Et que la lune blanche enfante. Au terme d’une interminable grossesse. D’une lumière triste et indolente. Sur les tombes grises de notre cimetière. Toi qui vois et qui t’abaisse. A fleurir ce passé qui va s’ensevelir. Dans le culte d’une poignée de souvenirs. Seul dans la pénombre, tu erres. Nourrissant ta révolte de tout et de rien. Ces particules ridicules et sans besoin. Présentes pour t’user et t’éprouver. Jouant à la courte échelle. Avec l’immortalité caractérielle. Immolant l’instant présent. De voir s’étendre la poussière. Sur les tendresses de ta misère. Otage sensible d’un amour impossible. Tu t’en iras là-bas au fond de la mine. T’enquérir d’une lumière divine. Illuminant ta solitude perdue. Sur la flamme éprouvée d’une ingénue.

Lire la suite

Les terres noires

Publié le 30 oct 2017 | Aucun commentaire

romantisch, gothique, romantique, gotisch, rêve, fantastique, fantastisch, sombre, dunkel, traum, romántico, gótico, soñado, oscuro, fantástico, romantico, gotico, sognato, scuro, fantastico, porte, eau, pierres, , eau, see, mer, cimetière, croix, poème d’amour, lettre d’amour, roman gothique, poème romantique, lettre romantique, poème gothique, gothique et romantique, larme, église gothique, mélancolique, mélancolie, nuit, night, dark, sombre, memories, souvenirs, melancoly, soulages, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Soulages, noir, baudelaire, verlaine, rimbaud, friedrich, Friedrich, Nietsche, nietsche, noir, black, Maupassant, Mary Shelley, Lewis, Irving, Frankenstein, vampire, vampyre, château, castle, Mozart, mozart, diable, diabolique, Victor Hugo, fantôme, Fantôme, fantome, fantômes, Mont-Saint-Michel, mont saint michel, tombe, grave, doll, poupée, cathédrale, vitraux, vitrail, plage, seaside, beach, Verlaine, Appolinaire, Rimbaud

Je me souviens de ce tout et de ce rien. Dans le cortège invisible de nos âmes fanées. S’en allant boire l’eau à la source du passé. Le visage déformé dans les ondes du reflet. Je te parlai alors du sol des terres noires. Là, où se meurent les racines d’un soir. Veules et sans caractères. Celles qui nous ont trahis. Après nous avoir promis. Le vin et le nectar d’un immense festin. J’y ai cru pour oublier notre misère. Fuyant sur les rives d’un fleuve asséché. Où s’érodent des larmes putréfiées. Sur la toile de nos pas errants. S’écorchant à des chardons ardents. J’en effleure la douleur. Tandis que s’écoulent nos pleurs. Et, je veux croire à l’immensité absolue. Posée dans une immobilité à perte de vue. Où l’oiseau sera figé, le lion mortifié. Et nos mets laisseront les squelettes. De l’enterrement de nos fêtes.

Alors, je te conterai des poèmes absolus. Avec des rois et des fées, dans le tohu-bohu. D’une kermesse d’un bourg de campagne. Où des marionnettes s’enlaceront  sur de la musette. Pendant que des singes grimperont à un mât de cocagne. Sous le regard de fous échappés d’un asile. Et tu applaudiras en mangeant des barbes à papa. Le sucre et le miel coulant sur ton masque figé. Mettant les ombres de ton maquillage en péril. De tes doigts de porcelaine, tu tireras sur les fils. Qui te donnent le corps et l’esprit d’une vie. Gracile et futile. Je te conterai des poèmes absolus. Qui donneront l’impression que tu souris. Puis, nous irons au bal sous des regards d’envie. Et, je murmurerai à ton oreille des mots. Volés aux soirs de tempête, arrachés aux becs de mouettes. Dans le lent mouvement d’une vague de roseaux. Qui seront à notre alcôve nos rideaux.

 

Lire la suite

Sans rien à promettre

Publié le 24 oct 2017 | Aucun commentaire

romantisch, gothique, romantique, gotisch, rêve, fantastique, fantastisch, sombre, dunkel, traum, romántico, gótico, soñado, oscuro, fantástico, romantico, gotico, sognato, scuro, fantastico, porte, eau, pierres, , eau, see, mer, cimetière, croix, poème d’amour, lettre d’amour, roman gothique, poème romantique, lettre romantique, poème gothique, gothique et romantique, larme, église gothique, mélancolique, mélancolie, nuit, night, dark, sombre, memories, souvenirs, melancoly, soulages, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Soulages, noir, baudelaire, verlaine, rimbaud, friedrich, Friedrich, Nietsche, nietsche, noir, black, Maupassant, Mary Shelley, Lewis, Irving, Frankenstein, vampire, vampyre, château, castle, Mozart, mozart, diable, diabolique, Victor Hugo, fantôme, Fantôme, fantome, fantômes, Mont-Saint-Michel, mont saint michel, tombe, grave, doll, poupée, cathédrale, vitraux, vitrail, plage, seaside, beach, Verlaine, Appolinaire, Rimbaud

La glaise aux pieds, je viendrai. De ces terres imaginaires. Où l’aube se lève crépusculaire. Moment où le cerf sort de son repère. Instant où s’entremêlent les rumeurs. Des ondes lancinantes de nos peurs. Je prendrai le long chemin. Passant par les bois et les près. Pour venir te retrouver. Dans les brumes d’un matin.  Frileux aux portes de l’hiver. Tu me demanderas des nouvelles d’hier. Du chant castrateur des sirènes. Des courses folles des enfants de Bohème. Sans mot pour te répondre, je m’étendrai à tes pieds. Pendant que tu invoqueras le feu du brasier. Cette douleur en nous emmurée. Pour comprendre et expliquer. Nos cœurs plantés sur des piques. Nos hésitations, nos crises de panique. Cette frénésie de fuir en avant. Pour exorciser le présent. Je devrai encore te mentir. Par devoir ; pour abolir. Le fléau de nos sorts. Agitant l’âme de nos morts. Ils se réveilleront hurlant face à nous. Les crocs acérés alors que nous serons à genoux. Sans pouvoir rien leur promettre. Je me remplirai du vide. Et cette orgie affligera mon être. Rendant mon âme morbide. Avant de pénétrer dans le jardin des cendres. Où tête basse je ramperai jusqu’à toi. Prenant le temps pour le suspendre. Afin d’épingler à l’éternité notre foi.

Lire la suite

Un matin glacé

Publié le 17 oct 2017 | Aucun commentaire

romantisch, gothique, romantique, gotisch, rêve, fantastique, fantastisch, sombre, dunkel, traum, romántico, gótico, soñado, oscuro, fantástico, romantico, gotico, sognato, scuro, fantastico, porte, eau, pierres, , eau, see, mer, cimetière, croix, poème d’amour, lettre d’amour, roman gothique, poème romantique, lettre romantique, poème gothique, gothique et romantique, larme, église gothique, mélancolique, mélancolie, nuit, night, dark, sombre, memories, souvenirs, melancoly, soulages, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Soulages, noir, baudelaire, verlaine, rimbaud, friedrich, Friedrich, Nietsche, nietsche, noir, black, Maupassant, Mary Shelley, Lewis, Irving, Frankenstein, vampire, vampyre, château, castle, Mozart, mozart, diable, diabolique, Victor Hugo, fantôme, Fantôme, fantome, fantômes, Mont-Saint-Michel, mont saint michel, tombe, grave, doll, poupée, cathédrale, vitraux, vitrail, plage, seaside, beach, Verlaine, Appolinaire, Rimbaud

La pesanteur d’un matin glacé. S’étend plus loin que le regard. S’évaporant dans le voile givré. Là-bas où veillent tard. Les langueurs de ma mélancolie. Caprice d’artifices et de fards. Empruntés à ce sentiment d’oubli. De marcher lentement vers le hasard. D’une rencontre au détour d’une haie. Avec le cortège échevelé de sorciers. Arpentant la campagne de mes regrets. Habillés de noir et d’oripeaux. Sous l’œil acéré de corbeaux. Prêts à s’envoler et colporter. Que demain sera pareil. Mélancolique et sans soleil. Et, je tire sur ce fil invisible. Ramenant à moi le cerf-volant. De mes rêves inaccessibles.

Lire la suite

Dans le jardin des cendres

Publié le 9 oct 2017 | Aucun commentaire

romantisch, gothique, romantique, gotisch, rêve, fantastique, fantastisch, sombre, dunkel, traum, romántico, gótico, soñado, oscuro, fantástico, romantico, gotico, sognato, scuro, fantastico, porte, eau, pierres, , eau, see, mer, cimetière, croix, poème d’amour, lettre d’amour, roman gothique, poème romantique, lettre romantique, poème gothique, gothique et romantique, larme, église gothique, mélancolique, mélancolie

Dans le jardin des cendres. Poussent les vertiges versatiles. De mon âme prête à entendre. Les passions castratrices et inutiles. D’un présent envahissant et lancinant. Je traque dans ma mémoire. Le futile d’instants capricieux. Dans une fuite sans espoir. Emprisonné par l’instant venimeux. D’un alcool coulant sur mes lèvres. Habité par l’intense fièvre. De parvenir à haïr sans faiblir. Le magicien et son infernal tour. Et, je tangue sur le ponton. Entre mes multiples amours. Face au glacier qui fond. Et me recueille devant le linceul. D’un univers voué à l’enfer.

Lire la suite