English Version
gothique et romantique

Un horizon intérieur

Publié le 28 Oct 2020

J’ai en moi l’immortalité de rêver

D’embrasser un horizon intérieur

Fait de pénombres et de lueurs

Hanté par des fantômes habillés

De lambeaux de rires et de pleurs

Profondes cicatrices qui embellissent

L’aube lorsque les yeux se plissent

Devant un soleil illuminant le firmament

Je le regarde avec des yeux d’enfant

Il est la barrière de l’imprévisible

Celle qui me protège de l’invisible

Terre de mes excès imprescriptibles

Je ressens le trouble de ses pulsations

Je frémis, je m’avilis, alangui, avachi

Sur un sol de cailloux en ébullition

Le cœur contracté devant sa lueur

Pétrifié dans une pénombre sans fin

Jusqu’à demain quand au petit matin

J’aurai en moi l’immortalité de rêver

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.