English Version
gothique et romantique

Lettre d’amour

Publié le 24 Mai 2013

romantisch, gothique, romantique, gotisch, rêve, fantastique, fantastisch, sombre, dunkel, traum, romántico, gótico, soñado, oscuro, fantástico, romantico, gotico, sognato, scuro, fantastico, porte, eau, pierres, , eau, see, mer, cimetière, croix, poème d’amour, lettre d’amour, roman gothique, poème romantique, lettre romantique, poème gothique, gothique et romantique, larme, église gothique, mélancolique, mélancolie

Pourquoi te croire ?  Pourquoi accepter ta réalité ? Faussée. Par toutes tes nausées. Crachant sur le monde. Avec tes yeux rivés sur un avenir flou. Ta haine qui gronde. Au plus profond de toi déchiré par tes cris de fou. Mort de douleur. Pour ne pas avoir su avouer son amour. Oubliant son cœur. Par bravade, par incapacité à se mettre à genoux. Trop stupide pour ne pas transformer sa fierté en labour. Et, qui jure, trop tard, vouloir revenir au premier soir. Pourquoi le croire ? Lui, qui m’a appris le désespoir. Moi, qui attendais l’espoir. Mes yeux, mon corps, pliés pour entrer dans son monde. Avec tous ses méandres. Ses caprices. Ses délices. Prêt à tendre. Mes lèvres au vin de sa déraison. Oubliant mon cœur. Par passion. Entamant le chemin de l’amour. Sans peur. Sur les genoux. Malgré tous les cailloux. Qu’il venait de semer. Par orgueil, trop attaché à contenter ses vices. Je l’ai compris trop tard. Quand mon sommeil s’est fait cauchemar. Montant sur l’échafaud du sacrifice. Contraint de me saouler au vin de son poison. S’insinuant dans mes veines, imprimant mon existence de cette faim. De lui. Chaque matin. Chaque jour jusqu’au bout de la nuit. Crevant. Léchant la mémoire de nos souvenirs en quête de ce que nous avions été. Irraisonnés. Torturés. Je ne peux m’en séparer. Pour l’avoir trop aimer. Je ne peux le garder. Pour l’avoir trop blâmé. Pourquoi te croire ?  Pourquoi accepter ta réalité ? Faussée. Par toutes tes nausées. Je n’arrête pas de me le demander. Je n’arrive pas à te quitter. Envouté. Pensant à cette première danse. Qui nous a mis en transe. Ce souvenir me hante. Me tente. Je n’arrive pas à m’en détacher. Il me brûle. Me tourne en ridicule. Je fais tout pour ne pas l’oublier. Me souvenant de chaque note du piano nous portant. Toi. Contre moi. Moi. Contre toi. Sans contrainte, ni loi. Juste unis par la foi. De croire en nous. Nous étions des loups. Fous. A l’idée de finir sur une croix. Contaminés par le venin de l’amour. Pour toujours. Je l’attendais de toi. Je voulais cet extrême. Que tu m’aimes.

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.