English Version
gothique et romantique

Le vent

Publié le 5 Fév 2021

Hier matin, je rentrais enthousiaste, futile et léger

Irradié d’une sorte de témérité après avoir vagabondé

Plus loin que l’esprit émancipe l’âme et les pensées

Alors que furtive la pluie fouettait les étoiles

Pendant que l’herbe matinale blanchissait

Aux évanescences d’une aube qui se dévoile

Et que le soleil se hissait sur la pointe des pieds

Derrière une muraille de hêtres fiers et auréolés

Je rentrais en frôlant les troncs et les branches

Me laissant porter par le souffle des avalanches

Je dévalais des pentes extrêmes et imaginaires

En chevalier teutonique irascible et téméraire

Et je volais libre, pur et excessif sans compassion

Parmi les frémissements de mes excès oppressifs

Doux et hurlant toutes les rages de mes confessions

Enrobées du miel amer de mes ouragans transgressifs

Avec cette indolence d’aimer les orgies de mes passions

Le salé et le sucré de leurs caractères vils et impulsifs

Lorsque tout craque et se fracasse après mon passage

Pendant que flotte l’air romantique d’une forme de badinage

Celui d’un couple inflexible se quittant au temps sensible

D’un matin indélébile et de son aube présente et intangible

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.