English Version
gothique et romantique

Le rêve

Publié le 25 Juin 2019

Il était une fois comme dans les livres d’autrefois. Des marionnettes pendues au bout de fils. Couvertes de poussières avec des yeux exorbités. Il y avait aussi le silence, ses méandres invisibles. Où parfois s’égarent le soir des souvenirs blafards. Inaccessibles avec des larmes desséchées. Sur des masques colorés et rares. Leurs joues rouges comme pour rappeler de façon exagérée. Des sourires emblématiques et avérés. Dans un bonheur total et parfait. Mais, il y a ce silence étouffant et glacé. Dans lequel se perd comme dans un cauchemar. Un rêve. Il s’abîme dans le labyrinthe aux murs de nénuphars. Jaunes posés sur l’eau liquoreuse d’une mare. Il en a bu le nectar. Vertigineux et visqueux comme un têtard. En addiction avec l’unique vérité. Enfant d’une dérive aphrodisiaque. Elle avait le goût de l’ammoniaque. Avant de s’effondrer d’ivresse et de fatalité. Le rêve. S’est frayé un chemin entre des blés tortueux. A chaque mouvement, il hoquetait. Une sorte de refrain à cette progression vers  le destin. Vertueux de la postérité scellée dans une pierre gravée. Posée au cœur d’un village du moyen-âge. Sous le regard de marionnettes pendues au bout de fils. Couvertes de poussières avec des yeux exorbités. Il y avait aussi des spectres fatalistes, de gais lurons. Conjuguant le passé et le présent avec des jurons. Ainsi, il était une fois comme dans les livres d’autrefois. Des bouts de miettes, des bouts de rien. Toutes ces choses qui ont été aperçues. Dans le viseur intrusif d’une longue vue. Le rêve. Avec ses excès, ses dérives, ses accents impertinents. Pour en capter ses vérités, ses outrances. Tant qu’il en sera encore temps. Comme çà et juste là. Perdre le sens du sens. Exhumer son essence. De ses humeurs, de ses rumeurs. Accrochées au pic d’une branche. Quand aura été aboli le temps de l’innocence. Et que tout ne sera plus que rêve.

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *