English Version
gothique et romantique

Fin d’été

Publié le 2 Sep 2022

Inanimé, endormi ou presque désespéré

Parmi les effluves d’une quelconque fin d’été

Là où tangue le blé sous le vent asséché

S’étire sur le fil tendu d’un renouveau espéré

Un matin calme, bruissant des vrombissements

D’un conglomérat d’abeilles s’en allant butiner

Pour faire semblant que tout est doux et parfumé

Pour sublimer des sensations à peine refoulées

Dis-moi où s’abritent nos nuits noires et endeuillées ?

Taguées de ce passé lattant, furtivement engoncé

Venu nous hanter depuis si longtemps

Il est là, en bandoulière, se balançant à nos cotés

Je le vois, le ressens pressant, omniprésent

Un corps inerte habillé d’oripeaux colorés

Avec quelques souvenirs vaguement accolés

Son frémissement me parcourt, me fait trembler

Dans une sorte d’extase, dans une ode endiablée

A la félicité de ces temps immatures et enjoués

Lorsque tout n’était qu’aisance et facilités

J’en ai oublié les sensations ne laissant qu’une traînée

De quelques poussières envolées sur la voie lactée

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.