English Version
gothique et romantique

Est-ce un mirage ?

Publié le 19 Fév 2014

romantisch, gothique, romantique, gotisch, rêve, fantastique, fantastisch, sombre, dunkel, traum, romántico, gótico, soñado, oscuro, fantástico, romantico, gotico, sognato, scuro, fantastico, porte, eau, pierres, , eau, see, mer, cimetière, croix, poème d’amour, lettre d’amour, roman gothique, poème romantique, lettre romantique, poème gothique, gothique et romantique, larme, église gothique, mélancolique, mélancolie, nuit, night, dark, sombre, memories, souvenirs, melancolyEst-ce un mirage ? Les affres d’un songe qui ravage. Ses dernières images. Serait-ce un souvenir ? Les traces d’un premier désir. A en rugir, à en rougir. Je ne sais pas; je ne sais plus. Qui croire, qui regarder ? Avec un regard de chien battu. Des mains repliées et crochues. A quoi se raccrocher ? A des murs nus. Sculptés pour être vus. S’effritant de ne pas être entretenus. Le fil d’une mémoire qui s’effiloche. Laissant des blancs, des reproches. Sans savoir qui l’on était. Sans pouvoir se rappeler. Souffrant d’avoir oublié. Peinant de chercher à se remémorer. Pour ne rien trouver. Si ce n’est. Les murs nus d’une maison qu’on ne reconnaît plus. Qui a pu être la mienne, qui a pu être la sienne. Ou peut-être la tienne ? Est-ce un mirage ? Les affres d’un songe qui ravage. Ses dernières images. Serait-ce un souvenir ? Les traces d’un premier désir. A en rugir, à en rougir. Je ne sais pas; je ne sais plus. Au-dessus de la porte il y a une statue. Comme avant dans une autre vie dont je ne peux plus. Entretenir le souffle, ni le retenir. Pourtant, je le voudrai. Pour ne pas errer entre le faux et le vrai. Déflorant le secret de ce rêve qui revient. Toi et moi entrant main dans la main. Dans la maison à la statue. Vieillissant, perdant la vue. Peu à peu avant d’être vieux. Toujours amoureux. Dans la douceur de jours heureux. Est-ce un mirage ? Les affres d’un songe qui ravage. Ses dernières images. Serait-ce un souvenir ? Les traces d’un premier désir. A en rugir, à en rougir. Je ne sais pas; je ne sais plus. Il y a une coupure. Une douleur, une brûlure. Je ne trouve pas la cicatrice. Il me reste le goût du poison coulant du calice. Rongeant ma mémoire la découpant en lambeaux. Multiples pièces d’un puzzle en morceaux. Que le vent a balayé. Me laissant le souvenir vague. D’une fin partant en zigzag. Apeuré, effrayé d’avoir été chassé. De cette maison où nous avions tout imaginé. Façonné à la truelle de nos querelles. Pour la rendre encore plus belle. Est-ce un mirage ? Les affres d’un songe qui ravage. Ses dernières images. Serait-ce un souvenir ? Les traces d’un premier désir. A en rugir, à en rougir. Je ne sais pas; je ne sais plus. Pourquoi je suis sur le pavé à la regarder ? Il me manque la clé. Pour comprendre, expliquer. Avant de m’en aller. Sans pouvoir oublier. Je ne sais pas, je ne sais plus. Ce qui a été, ce qui fut. Ma mémoire me trahit, me laisse nu. Est-ce un mirage ? Duquel je vais émerger. En nage me sauvant du naufrage. Sans savoir ce qui a pu arriver. Comment cela a pu se passer ? Une demande étouffante. Qui revient trépidante. Angoissante. Lancinante. Chaque matin dans la plainte de ne plus sentir ta main.

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.