English Version
gothique et romantique

Ennui

Publié le 25 Fév 2021

Il y a l’ivresse de ces nuits d’insomnies

Transportées par des alcools chargés d’ennui

A s’abîmer dans le dédale de forêts enneigées

Là où somnolent les ogres affamés et sans pitié

Qui guettent entre les branches des alvéoles

Les essaims parsemées de chevaux qui caracolent

Sur les plaines ensoleillées d’un ancien passé

Ils vont crinières aux vents au ras des cimetières

Longeant le lierre en galopant émerveillés

Sur le satin d’une herbe luisante et fière

Ils sont l’esprit d’une enivrante mélancolie

Coulant le matin des nuages bleutés et transis

Toute forme d’abandon n’est que nostalgie

Son sucre n’est pas miel, il n’est que sacrificiel

Aux vautours de se délecter de ses transhumances

Passives ou le lait n’a de maternel que l’essence

De fléaux qui s’entortillent dans le vent et l’ivresse

Pleurent les colombes grises aux taches mouchetées

Elles qui ont compris l’aversion de l’infortune irisée

Les bateaux de l’ennui sont plats, prêts à chavirer

A jamais ventrus dans l’apocalypse embaumée

Alors que poussent les tamaris sur des rives carbonisées

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.