English Version
gothique et romantique

Capitaine de ton coeur

Publié le 11 Mar 2015

romantisch, gothique, romantique, gotisch, rêve, fantastique, fantastisch, sombre, dunkel, traum, romántico, gótico, soñado, oscuro, fantástico, romantico, gotico, sognato, scuro, fantastico, porte, eau, pierres, , eau, see, mer, cimetière, croix, poème d’amour, lettre d’amour, roman gothique, poème romantique, lettre romantique, poème gothique, gothique et romantique, larme, église gothique, mélancolique, mélancolie, nuit, night, dark, sombre, memories, souvenirs, melancoly, soulages, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Soulages, noir, baudelaire, verlaine, rimbaud, friedrich, Friedrich, Nietsche, nietsche, noir, black, Maupassant, Mary Shelley, Lewis, Irving, Frankenstein, vampire, vampyre

Capitaine de ton cœur, les soirs quand tout va mal.  Que plus rien n’a de sens.  Toi, petite fille, ma candeur fatale. Mon carburant, mon essence. Nous deux plus loin que nos cœurs n’osent. Dans le couchant du soleil sur la baie. Là où ton âme se pose. S’amusant, provoquant. Les dieux, les diables, leurs deux pieds à danser dans l’eau. Se détestant, se lançant des gros mots.  Nous embrassant, les provoquant. Durablement, infiniment, tout le temps.  Marchant dans la tangue en s’enfonçant. Dans leurs âmes, leurs sables mouvants. Les piétinant absolument. Sans surprise de cette lente dérive.  La nuit quand  nos ombres arrivent. Le froid avec. Violent et sec. Le ciel, son infini, l’envie d’être engloutis. Plus loin que le Mont-Saint-Michel, son archange Gabriel. Un soir de novembre sur le sol gelé. A cogner aux portes de l’hiver. Toi, petite fille, ma candeur fatale. Venue consoler ses misères. S’enfuyant sur la lande et ses mystères. Où allons-nous ? Courant comme des fous ? Il n’y a plus rien derrière nous. Partis sur un coup de folie. A la vie, à la mort, jusqu’au bout de nos envies. Aux frontières de la nuit. Caressés par les vibrations d’un violon. Les cordes tendues sur ton cœur, ses partitions. Égrenant le flot de ses regrets. Exagérés pour faire pleurer. Je te connais, tu aimes t’apitoyer. Pour me hanter, te lover dans mes pensées. Ne jamais t’oublier. Toi, petite fille, ma candeur fatale. J’aime ta chaleur animale. La couleur de tes yeux bleus. Tes rires, tes soupirs. Le soleil rougeoyant frappant à la porte de ton empire. Je ne puis t’abandonner. Pour aller où ? Au fond d’un trou ? Les dieux, les diables à se moquer. La mer m’emportant loin de toi. Dans un pays sans reine, ni roi. Rongé par cette douleur infernale. Toi, petite fille, ma candeur fatale. Avec cette peur unilatérale. Que tu ne penses qu’à toi. Je te vois marcher devant moi.  Te suivant comme un toutou. Je suis fou. De tes yeux bleus. Merveilleux. Langoureux. Irrévérencieux. Paradoxal. Toi, petite fille, ma candeur fatale. Plus forte que moi. Notre vie, notre loi. Il était une fois. Notre univers carcéral. Toi, petite fille, ma candeur fatale. Nos années filtrées dans le sablier. Abyssal. Un espoir, un râle. Toi petite fille, ma candeur fatale. Infinitésimale pour un désir maximal. Disparaissant  dans le lointain. Je serai là demain. Quand tu reviendras. Tu me l’as promis. Jurant que je suis. Le capitaine de ton cœur, les soirs quand tout va mal.  Que plus rien n’a de sens.  Toi, petite fille, ma candeur fatale. Mon carburant, mon essence.

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.