English Version
gothique et romantique

À jamais immobiles ?

Publié le 17 Mar 2022

Je te parle d’infini, d’une envie, notre vie

D’un état extatique aux formes amoindries

Cette eau échappée d’une cavité, un talisman

Entre les doigts d’un dieu, presque un enfant

Immature face à nos rebellions, souviens-toi

Lorsque nos tremblements éveillaient notre foi

Dans l’instant, ce paravent au vice de la fatalité

J’ai en moi cette porosité de t’aimer, de t’admirer

Je te parle d’infini, d’une envie, notre vie

Lassée de nos variations, polies et arrondies

Nos silences, leurs cris, la rédemption

D’une fatalité aux os effrités, aux rires effacés

L’offense de violer le sanctuaire d’une exception

Banalement en avilissant nos concessions au sacré

Stupidement pour exister avec le plaisir de haïr

Jusqu’où irons nous pour encore frémir et rugir ?

Je te parle d’infini, d’une envie, notre vie

D’une particule, d’un effleurement imperceptible

D’un tout, d’un rien, sur un papier tracé au fusain

Par le prétexte de fusionner, de devenir inaccessibles

Nous effaçant en validant les suppositions d’un devin

Elles entailleront nos certitudes, écriront la fatalité

Émotionnelle de nous perdre dans le labyrinthe violet

Dis-moi si peindre hier donnera une couleur à nos enfers ?

Je te parle d’infini, d’une envie, notre vie

D’une mélodie, cette folie rageuse comme une anxiété

Un abîme aux tréfonds de nous, fous de cette vérité

Violente, irrationnelle, vertueuse, quasiment vénéneuse

La magie d’un tremblement, la métamorphose heureuse

De nos fantômes qui séduiront des nonnes aphones

Danseront avec elles sur une musique qui cartonne

Pourquoi leurs effusions resteront-elles sans passion ?

Je te parle d’infini, d’une envie, notre vie

Sans rancœur, le soir à la lumière d’un bougeoir

Témoin d’une infortune, sans rien, ni même avoir

Courir pour ne pas être vu, s’effondrer, s’assoupir

Par instinct, avec l’esprit de survie, ne pas mourir

Explorer l’inutile, lui donner un sens, une idée majeure

Maintenant à toute heure, j’attends encore cette lueur

Existe-t-il un lieu où nous resterons à jamais immobiles ?

le sang de la nuit, la naissance de l'ange, decouvrez le dernier roman de steffan urell

Votre avis sur cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.