English Version
gothique et romantique

Bienvenue

Nos jours vénéneux

Publié le 21 Nov 2021 | Aucun commentaire

Un tango avec un lion ou une lionne

Une tendresse saccadée à bout de crocs

Tu es là statique alors que se façonne

Le temps infiniment tout là-haut

Et que les corbeaux de nos cieux noirs

Papotent sur les variations de nos désespoirs

Ils colportent le futile, nous jugent inutiles

Nous sommes des sots, arrogants et mystiques

Errant dans des couloirs sombres et magiques

Nos corps translucides glissent sur le parquet

Solitaires sont les expressions de notre fatalité

Accouplée à des instants inutiles et atrophiés

Il en est ainsi de la violence d’une virilité affadie

Nos riens transportent l’intensité de nos envies

Parle-moi pour éviter que celles-ci ne s’éteignent
Dresse-moi un état du passé coulant dans nos veines

Je crois que nos extrêmes ne sont pas une fin

Ils témoignent de ce que furent chaque matin

Des fleuves turbulents, des torrents impétueux

Reconnaître que ces instants étaient heureux

Je le peux dans le silence de nos jours vénéneux

Lire la suite

Sans valeur sentimentale

Publié le 14 Nov 2021 | Aucun commentaire

Optimal sans valeur sentimentale

A me morfondre dans une vision

Transcendantale voire animale

Appelant le retour de mes obsessions

Comme l’irrémédiable et le futile

Comme l’impalpable et l’inutile

Toutes s’en allant tournoyer au bal

Affichant pales leurs humeurs fatales

Et si seulement les fleurs ne fanaient pas ?

Nous pourrions parler de l’immortalité

Avec distance, connivence en restant là

A renifler des années entières le muguet

J’ai ce doute coercitif et totalement évasif

D’être d’un temps émacié ou irradié voire brûlé

Il est transgressif, intrusif, exagérément vif

Il inonde les marais de mes absolus tourmentés

J’ai en moi ce vertige de l’insignifiant gravé

Quand dans l’aurore tournoie l’ombre d’un doigt

M’indiquant les silences et les rires d’autrefois

Lire la suite

Protecteur

Publié le 7 Nov 2021 | Aucun commentaire

romantisch, gothique, romantique, gotisch, rêve, fantastique, fantastisch, sombre, dunkel, traum, romántico, gótico, soñado, oscuro, fantástico, romantico, gotico, sognato, scuro, fantastico, porte, eau, pierres, , eau, see, mer, cimetière, croix, poème d’amour, lettre d’amour, roman gothique, poème romantique, lettre romantique, poème gothique, gothique et romantique, larme, église gothique, mélancolique, mélancolie, nuit, night, dark, sombre, memories, souvenirs, melancoly, soulages, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Soulages, noir, baudelaire, verlaine, rimbaud, friedrich, Friedrich, Nietsche, nietsche, noir, black, Maupassant, Mary Shelley, Lewis, Irving, Frankenstein, vampire, vampyre, château, castle, Mozart, mozart, diable, diabolique, Victor Hugo, fantôme, Fantôme, fantome, fantômes, Mont-Saint-Michel, mont saint michel, tombe, grave, doll, poupée, cathédrale, vitraux, vitrail, plage, seaside, beach, Verlaine, Appolinaire, Rimbaud

Il y a cet espace invisible où l’on s’égare

Immuablement comme une fatalité ; un hasard

Qui se répète inlassablement, furieusement

Fatalement lorsque la pénombre furtivement

S’enlace parmi les branches de nos forêts

Celles où brament les cerfs enflammés

J’entends cet appel qui nous ensorcelle

Plongeant dans l’abîme froid et impersonnel

Qui nous protège, exerce une attraction

Venue nous capturer, nous emporter

Je dors sur la mousse de nos désespérances

Qui s’illuminent en cierges d’éloquence

Éveillant ce sentiment d’isolement salvateur

Ce dôme protecteur qui suffit à notre bonheur

Lire la suite

Corps

Publié le 30 Oct 2021 | Aucun commentaire

Le corps de nos ors ont l’impureté du cuivre

L’oxydation de toutes ces vies antérieures

Se protégeant dans des marais aux vouivres

Chantant des opéras aux mélodies mineures

Je pourrais ensuite parler de notre inutile

Croire qu’il est en nous rigide et si futile

Je pourrais fredonner une douce ritournelle

Conquérir cet espace vide qui nous appelle

Lui donner un nom, l’aimer ou le répudier

Qu’il s’électrise dans des océans d’anxiété

Comme si le corps de nos immersions ténébreuses

Faisaient briller l’or de ses terres vénéneuses

Lire la suite

Lassitude

Publié le 23 Oct 2021 | Aucun commentaire

Alangui je m’étends dans un boudoir concave

Comme si somnoler viendrait tout effacer

En attente du lendemain et de son aube suave

Comme si nous étions liés, pire entravés

Qui viendra me dire si dormir est se souvenir ?

Que les matins peuvent être lumineux, talentueux

Pour embraser les lambeaux de derniers cauchemars

Pleurnichant comme des gamins frustrés et furieux

J’ai en mémoire ces dérives qui arrivent en retard

Frappant à la porte de nostalgies enturbannées

S’en aller et s’apitoyer, changer et modifier

En partant là-bas, là où nos pas seront las

Lire la suite

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.