English Version
gothique et romantique

Bienvenue

Rapace

Publié le 10 Avr 2021 | Aucun commentaire

J’aime ton regard de rapace qui m’enlace, m’agace

Noir, fixe, intrusif, rigide torride, presque fugace

Il me transperce avec cette force nuptiale qui exerce

Un poids, une pression et sans contrefaçon me perce

A vif alors que s’écoule sur l’aube un sang élusif

Entre les mailles d’une nuit artificielle sans failles

Festifs seront demain nos sanglots d’adieux tardifs

Quand penaude s’émerveillera l’aurore de poussière

Diamant sans éclat éventrant les liens de lierres

Dans le cri de contentement d’un rapace carnassier

Déchirant sa proie d’un bec foudroyant et acéré

Lire la suite

En haut d’un sémaphore

Publié le 2 Avr 2021 | Aucun commentaire

Au bord d’un gouffre regardant jouer des loups

Virtuoses d’une apocalypse remplies de névroses

Ou méprisant l’instant immanent comme des toutous

Assoiffés de virtualité pour croire en leurs vérités

Vibrent d’un pas lourd les cordes vocales aphones

D’un mélancolique dont le cœur est un métronome

Il parle en haut d’un sémaphore dans un téléphone

Charmant un couple de mouettes assis sur un dôme

Toutes deux parents immatures d’oisillons impatients

Jouant à la dînette avec des verres de terre corrompus

Ainsi va la vie brouillonne de ce temps invariant

Suinte un brouet liquoreux vert comme une laitue

Nos cœurs éparpillés en regardant jouer des loups

Virtuoses d’une apocalypse remplies de névroses

Ou méprisant l’instant immanent comme des toutous

S’abolissent les privilèges de nos défuntes idées nostalgiques

Toutes immolées au bout d’une allumette concentrique

Elle hystérise ce présent, ces dérives, cette crise

Lire la suite

Une journée inaboutie

Publié le 26 Mar 2021 | Aucun commentaire

Je me languis de cet infini qui berce ma vie

De ces berges humides aux pleurs sans vie

Je ris de cet abandon aux paysages affadis

Qui ont la tristesse d’une journée inaboutie

Ils sont les frontières d’un monde affranchi

Aux expressions vulgaires de mes insomnies

Elles me portent sur des terres lasses et amollies

Là où copulent vivaces des colonies de fourmis

Parmi les aléas secondaires d’une journée inaboutie

Je piétine la tangue, ce sédiment de couleur gris

Je marche, j’avance courbé sous le vent, j’oublie

Cet infiniment petit au présent absent et banni

Il m’emporte jusqu’aux racines de l’ennui

C’est là que je m’épanouis ravi et ébahi

C’est là que je m’évanouis ravi et en vie

Lire la suite

Nostalgie

Publié le 18 Mar 2021 | Aucun commentaire

Sur la voie lactée s’abritant entre quelques tas de foins

Sur le velours d’une herbe qui s’éparpille entre les mains

Refaisant le monde avec des humeurs sorties de la glaise

Celles qui parsèment la crête des arbres fous de la genèse

Quand le bûcher des âmes prostrées n’est plus cendres

Et que sur les visages s’écoulent les larmes d’un âge tendre

Pleurent les violons d’une époque teintée de mélancolie

Elle est d’hier, d’un autre temps, quand tout n’était que folie

Versatile, amourachée d’un escogriffe au nom de nostalgie

Ils allaient, ils traînaient sur des chemins de basses vertus

Là où les émois, les confessions sont malaxés mis à nu

Au grand étonnement d’une bande perdue de cormorans

Tous sont capricieux, merveilleux, eux les bienheureux

Qui obscurcissent le ciel en s’enfuyant comme des peureux

Ils habitent la voie lactée où s’abritent quelques tas de foins

Sur le velours d’une herbe qui s’éparpille entre les mains

Lire la suite

Instantané

Publié le 12 Mar 2021 | Aucun commentaire

J’observe les lenteurs enrubannées

Qui volent dans le vent tourmenté

Font des nœuds enthousiasmés

Que le temps dénoue catastrophé

Se projetant dans l’instant tourmenté

Pendant que s’étirent les journées

Face aux jours pluvieux et glacés

Habillés de leur mélancolie colorée

Ces moments passés à fredonner

Des airs surannés venus du passé

Lire la suite

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.