English Version
gothique et romantique

Bienvenue

Un horizon intérieur

Publié le 28 Oct 2020 | Aucun commentaire

J’ai en moi l’immortalité de rêver

D’embrasser un horizon intérieur

Fait de pénombres et de lueurs

Hanté par des fantômes habillés

De lambeaux de rires et de pleurs

Profondes cicatrices qui embellissent

L’aube lorsque les yeux se plissent

Devant un soleil illuminant le firmament

Je le regarde avec des yeux d’enfant

Il est la barrière de l’imprévisible

Celle qui me protège de l’invisible

Terre de mes excès imprescriptibles

Je ressens le trouble de ses pulsations

Je frémis, je m’avilis, alangui, avachi

Sur un sol de cailloux en ébullition

Le cœur contracté devant sa lueur

Pétrifié dans une pénombre sans fin

Jusqu’à demain quand au petit matin

J’aurai en moi l’immortalité de rêver

Lire la suite

Émotion

Publié le 21 Oct 2020 | Aucun commentaire

Après la réaction survient l’émotion

Cette brusque et vive sensation

Qui brûle, s’insinue, s’habitue

Aux inhumanités embrasées

Des sursauts chaotiques des souvenirs

Entrelacés parmi des larmes et des sourires

Accrochés sur des fils battus par le vent

J’entends en moi cet ouragan terrifiant

Il habite dans les cavernes d’autrefois

Là où s’abritent des fantômes sans foi

Qui brûlent, s’insinuent, s’habituent

Aux peurs alimentant le brasier

De mes errances lentes et partagées

Avec un temps habillé de mélancolie

Qui me tient la main, parle de notre vie

Tous deux nous allons, nous irons

Gaiement voir éclore les bourgeons

Qui brûlent, s’insinuent, s’habituent

Aux espérances d’un nouvel horizon

Quand le soleil n’est qu’un caméléon

Blanc repoussant une aube virginale

Je ressens en moi ce bruit infernal

Un silence pur, violent et déchirant

Ce sursaut chaotique des souvenirs

Entrelacés parmi des larmes et des sourires

Lire la suite

L’aube

Publié le 12 Oct 2020 | Aucun commentaire

Lorsque l’aube paresse et transgresse

La pénombre qui régresse

Sur la forêt tentaculaire

Où s’abrite le crépusculaire

De nos pensées contrariées

Je ressens ce frémissement

Qui exagère les palpitations

De tous ces fourmillements

Venant amplifier l’impression

Que l’heure de nos jours

Sort du ventre de labours

Recouverts de froid et de gel

Où s’entend l’appel

D’un sommeil éternel

Lire la suite

La nuit

Publié le 7 Oct 2020 | Aucun commentaire

Quand tu dors la nuit

Et que tes rêves s’enfuient

Alors que bruisse l’infini

En noctambule de tes envies

Je prie et je te suis

Dans les méandres de l’ennui

Cette pieuvre alanguie

Aux tentacules meurtries

Usée de s’éroder sur un jour affadi

Tu en choies la mélancolie

Et tu regardes l’aube transie

Dont le froid en toi s’alanguit

Tu l’as vu et tu as tressailli

Oui tu as pleuré aussi

De peur que tout soit fini

Le néant, l’insignifiant, la vie

Alors que ton corps vieilli

Et que tes rêves sont ensevelis

Par toutes ces nuits alourdies

De cauchemars aigris

Parle-moi de tes nostalgies

Ces cicatrices bleuies

Des effrois de ton esprit

Et que douce soit ta nuit

Lire la suite

Ton âme

Publié le 30 Sep 2020 | Aucun commentaire

Il y a dans le boudoir de ton âme

Des fantômes qui marchent dans le noir

Portent des dentelles sans âme

Étouffent leur pleurs dans des mouchoirs

N’ont plus d’espoir, plus de flamme

Sont usés, abîmes, cabossés

Je veux parler à leur âme

Leur conter une fable qui finisse bien

Mieux que tous ces mélodrames

Qui sont une part de toi, notre fin

Ces temps éloignés de tout drame

Où vivants, nous parlions d’espoirs

Croire en un morceau d’infini, une âme

Qui serait blanche, pure, immaculée

Que aurions découpée d’une lame

Tranchant dans les viscères putréfiés

De l’exagération de nos amalgames

Ce fourre-tout, notre maison de fou

Je ne sais susurrer à ton âme

Ce qu’elle attend d’entendre

Quand dans la forêt le cerf brame

Que ses vibrations sont prêtes à fendre

Nos étendards qui proclament

Un amour pour toujours

Lire la suite

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This function has been disabled for Gothique-et-Romantique.